Copyright © fmsp 2018

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey YouTube Icon
  • Grey Instagram Icon
Dimanche 18 novembre 2018
19h - Théâtre le 13ème ART

Françoise Atlan, soprano (France)

Création inédite - concert de clôture

sous la direction  de Clément Duthoit

Pianiste, chambriste, musicologue, Françoise Atlan mène une carrière sortant des sentiers battus, au rythme d'une sensibilité toute personnelle et influencée par sa rencontre décisive avec Maurice Ohana et son approche singulière de la voix. Elle mène aussi un combat opiniâtre pour la perpétuation de ses racines judéo-arabes, qui l'amène à approfondir sa connaissance des musiques du bassin méditerranéen et plus particulièrement les romances séfarades.

 

Françoise Atlan est née le 27 juillet 1964 à Narbonne (France) dans une famille juive berbère et andalouse, d’une mère chanteuse classique et professeure de piano et d’un père avocat originaire de Béjaia (Algérie).

 

Elle commence à étudier le piano dès l'âge de six ans avec sa mère. En 1984, en fin de cycle aux conservatoires de Saint-Étienne puis d'Aix-en-Provence, elle obtient ses diplômes de fin d'études avec un premier prix pour le piano et un second prix pour la musique de chambre. Elle étudie ensuite la musicologie à l'université d'Aix-Marseille où elle obtient le CAPES en musicologie. En parallèle, elle étudie les techniques du chant lyrique avec Andréa Guiot dans la classe de Régine Crespin à l'Opéra de Paris.

 

Depuis l’enfance, Françoise Atlan navigue entre deux voix, elle dit elle-même qu’elle se considère comme une « voix mêlée », pour elle impossible de choisir, une seule solution : les faire cohabiter. D’un côté sa formation classique au conservatoire et à l’opéra. Et de l’autre, la musique judéo arabe à la maison et à la synagogue.

1987 : Grand prix du disque de l'Académie Charles-Cros pour son interprétation des Cantigas de Maurice Ohana avec l'ensemble de musique contemporaine Musicatreize.

 

1994 : Diapason d'Or de la revue musicale française du même nom pour son CD Entre la Rose et le Jasmin.

 

1998 : Grand prix de la « villa Medicis hors les murs » attribué par le ministère français de la Culture à des artistes nationaux pour son collectage des musiques traditionnelles de Fès, au Maroc. Ce prix lui ouvre une bourse de trois ans pour une formation au chant arabo-andalou de la tradition de Fès auprès du maître Mohamed Briouel. Ensemble, ils enregistreront le disque Nawba M'Cherqi.

 

2007 : Prix Fondation Caisse d'épargne « Meilleure Artiste Chant du Monde ».