Copyright © fmsp 2018

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey YouTube Icon
  • Grey Instagram Icon

L'esprit du festival

 

Favoriser le dialogue interculturel en programmant des concerts mêlant des héritages pluriels. Retourner aux origines pour mieux s’ouvrir, renforcer les passerelles entre cultuel et culturel, voyager grâce aux musiques sacrées et se retrouver dans leurs référents communs.

 

Organiser des tables rondes telles celle qui s’est tenue à la Bibliothèque nationale de France : « La nation fédératrice de toutes ses cultures », ou cette autre, à l’ambassade des Etats-Unis d’Amérique : «  Regards croisés France / Etats-Unis d’Amérique : éducation culturelle, une voix/voie vers la réussite. »

 

Faire tomber des barrières, géographiques, financières, générationnelles afin que le plus grand nombre ait accès à des manifestations culturelles de qualité.

 

Promouvoir l’accès à tous les enfants à une culture artistique exigeante, parce que c'est l’un des meilleurs outils d’intégration. Nous sommes convaincus qu’il s’agit là d’un enjeu démocratique aussi important que le fut, en son temps, l’école pour tous.

L'esprit du festival

 

Favoriser le dialogue interculturel en programmant des concerts mêlant des héritages pluriels. Retourner aux origines pour mieux s’ouvrir, renforcer les passerelles entre cultuel et culturel, voyager grâce aux musiques sacrées et se retrouver dans leurs référents communs.

 

Organiser des tables rondes telles celle qui s’est tenue à la Bibliothèque nationale de France : « La nation fédératrice de toutes ses cultures », ou cette autre, à l’ambassade des Etats-Unis d’Amérique : «  Regards croisés France / Etats-Unis d’Amérique : éducation culturelle, une voix/voie vers la réussite. »

 

Faire tomber des barrières, géographiques, financières, générationnelles afin que le plus grand nombre ait accès à des manifestations culturelles de qualité.

 

Promouvoir l’accès à tous les enfants à une culture artistique exigeante, parce que c'est l’un des meilleurs outils d’intégration. Nous sommes convaincus qu’il s’agit là d’un enjeu démocratique aussi important que le fut, en son temps, l’école pour tous.

L'association

L’Association pour le Festival des Musiques sacrées de Paris est laïque et républicaine, respectueuse des convictions personnelles et s’interdit toute attache avec un parti, un mouvement politique, idéologique ou une confession. Elle favorise les échanges interculturels pour l’épanouissement du plus grand nombre et, par ce biais, contribue à une meilleure connaissance d’autrui dans un esprit d’ouverture et de tolérance. 

 

Elle est présidée par Sofiane Aoudia, directeur de centres socioculturels parisiens. Enseignant les arts martiaux, il est engagé dans le monde associatif. Il est également coach de dirigeants et consultant.

 

De cultures, de confessions et d’opinions différentes, ses membres sont à l'image du projet de société qu'ils défendent :

Gilbert Aubel (ingénieur), Marie-Claude Deville, (attachée de direction), Hélène Furnon-Petrescu (haut fonctionnaire), Djaffar Lounici (architecte), Nicole Maruani (libraire, initiatrice d'animations culturelles de proximité), Colette Nucci (directrice du Théâtre 13), Marie-Christine Prud'homme (rédactrice, presse et édition) et Raniha Ydjedd (directrice de centres d'animation).

Conseil d'Administration

Sofiane Aoudia

Nicole Maruani

Gilbert Aubel

Marie Christine Prudhomme

Marie Claude Deville

Hélène Furnon

Colette Nucci

Djaafar Lounici